La Thérapie par le cheval

La Thérapie par le cheval

Photo0850Je propose aux adolescents, enfants, adultes  de la médiation éducative et thérapeutique avec le  cheval. Ayant été coordinatrice d’un projet éducatif et thérapeutique ( en partenariat avec une équithérapeute) d’accueil de personnes en situation de handicap et de  chevaux (2005-2010), pendant plus 5 ans, dans la région Lyonnaise associée à plusieurs institutions médico-sociales, Je suis persuadée des bienfaits de cette rencontre…En 2014, J’ai été bénévole dans une association qui utilise la thérapie par le cheval qui reçoit des groupes de personnes en situation de handicap. C’est donc tout naturellement que je continue à allier dans mon travail cette approche avec les personnes que j’accompagne et mes différents partenaires (voir page d’accueil).

  • Mon parcours avec les chevaux

« Quand un enfant autiste viens te faire un câlin, c’’est un peu comme si c’était ton anniversaire et qu’il t’apportait un cadeau » Howard Butten écrivain, psychologue et clown auprès d’enfant autiste.

 « A l’âge de 15 ans, j’ai découvert le monde équestre dans un centre équestre à concours, je me suis vite lassée une fois la technique apprise… Je ne cherchais pas la monte en centre mais bien dès le départ les sensations de liberté, d’indépendance, cette confiance indéfinissable qui s’est mis en place au fur et à mesure entre le cheval et moi-même, l’osmose et la réunification dans la vie et l’existence… Le cheval non jugeant et pleins d’amour, animal miroir qui m’apprenait à chaque instant qui j’étais vraiment. Il m’a appris la rigueur, le respect et la persévérance dans tout ce que j’entreprenais………….. En 2005, j’englobais donc le cheval dans mes activités avec des enfants, adolescents, adultes autistes, T.E.D (trouble envahissant du développement), Psychotiques. En tant qu’ éducatrice spécialisée  je  m’orientais grâce à une collègue éthologue/équithérapeute et de nombreuses recherches, un peu plus vers la médiation thérapeutique et éducative avec comme principal acteur : le cheval. …Approche, portage, prendre soin, cadre sécurisant, autonomie,  au fur et à mesure de cette approche, mon rôle d’observatrice entre le cheval et la personne accueillie dans l’activité, m’a permise  de comprendre l’importance de leur langage non verbal… ». Extrait de « Chut !…Regarde, je te parle… » -La médiation cheval et personnes en situation d’autisme et de psychose. Sylvie Mathias (CAFME 2005)

  •  Pourquoi le cheval ?

On a coutume de dire, “dans le milieu du cheval”, qu’évoluer au contact des chevaux est une véritable école de la vie. La patience, le sens des responsabilités, la volonté, la rigueur, la confiance en soi, le calme sont autant de qualités que le cheval nous permet de développer. Le cheval est un véritable récepteur de nos émotions.

Il peut se révéler un aide-soignant très compétent pour accompagner des personnes handicapées physiques ou souffrant de troubles psychologiques ou envahissants. L’animal exerce alors un rôle protecteur. Il devient le lien « Miroir et non jugeant » par lequel le patient reprend contact avec le monde extérieur.

Par l’activité médiation, le cheval est devenu l’allié précieux de certains thérapeutes pour soulager les maux de leurs patients. Une source de bienfaits pour le corps et surtout pour l’esprit.

  •       Quelles sont les différents types de thérapies par le cheval
  • L’Equithérapie : est un soin psychique fondé sur la présence du cheval comme médiateur thérapeutique. L’aide apportée dans ce cadre peut être de l’ordre psychique ou corporel. Elle ne se pratique pas uniquement sur le dos du cheval mais parfois juste à son contact. Le toucher ayant un rôle majeur ainsi que le dialogue avec le thérapeute. Les activités sont adaptées précisément à la personne en soin.
  • L’Hippothérapie :se définie comme une forme de traitement physio thérapeutique (Kiné) qui utilise à des fins thérapeutiques le pas du cheval comme outil. C’est une méthode de rééducation fonctionnelle. En comparaison de l’équithérapie, cette forme de son est plus passive. Le cavalier n’a pas d’actions sur le cheval. Il ne lui demande rien. Il « subit » les mouvements provoqués par le déplacement de l’animal.
  • La TAC ou Thérapie Par le Cheval : créée en France dans les années 1980 par Renée Lubersac qui se rapproche grandement de l’équithérapie dans sa conception actuelle. Cette rééducation par l’équitation est motrice, affective et cérébrale. Le cavalier est actif.
  • La RPC ou Rééducation Par le cheval : qui nécessite une formation spécifique cheval-handicap

Toutefois les nomenclatures restent confuses et ne font pas l’unanimité au sein même des professionnels. Dans tous les cas, ces différentes thérapies reposent sur le mieux-être à travers la rencontre et le développement de la communication avec le cheval.

 

  •       Qu’est-ce que permet le cheval ?

Les objectifs premiers sont : épanouir, améliorer, développer et surtout s’amuser…

  • Développer l’équilibre sur le cheval, mobilisation du bassin vers l’avant, l’arrière et les côtés. Tonus musculaire,
  • Conscience spatiale, travail symétrique du corps, force physique, dextérité, préhension droite et gauche
  • orientation spatiale, coordination
  • développer l’autonomie par rapport à l’autre, prendre soin, respecter, écouter les consignes, confiance en soi, augmenter les capacités d’attention continue
  • Se faire plaisir, communiquer autrement verbaliser le vécu, contrôler ses émotions, lâcher ses peurs, se relaxer
  • apprentissage nourrissage, prendre soin de soi et de l’autre, transfert des connaissances et des savoirs.

 

Sylvie Mathias Educatrice Spécialisée

5 Comments

  1. thank’s a lot

    Reply
  2. I couldn’t resist commenting. Very well written!

    Reply
    • thank ‘s Patricia

      Reply
  3. Très intéressant et notamment, la partie définition des différentes thérapies avec le compagnon cheval qui me permet de faire ma mise à jour.

    J’aime beaucoup la partie “mon parcours avec les chevaux” car j’ai retrouvé des sensations, ressentis et pensées communes à mon expérience qui elle s’est arrêtée au contact, pansage, soin et monte.

    Je suis également convaincue depuis longtemps de l’aspect thérapeutique de la relation humain cheval en en ayant, moi-même, d’une certaine façon bénéficié (beaucoup appris sur mon ego, même si il reste du boulot!).

    Petit bémol, on ne peut pas copier depuis le site, OK (protection, no problem) , mais on ne peut pas non plus copier/coller notre post, faut soit le retaper soit penser avant à le taper dans un doc Word par exemple et venir le copier…pas bien gwave, juste à savoir quand comme moi on aime garder une trace de ses écrits!

    Y fallait ben que j’trouve que’que choze de moins bien à dire, euh, à écrire!

    Si d’accord, j’incluerai, en citant la source (donc le nom de ce site) les définitions des thérapies cheval dans une chronique presse écrite que je vais préparer sur l’équithérapie etc.

    Me faire connaître la réponse par mes coordonnées habituelles.

    Bravo pour cette belle partie je vais voir la suite 😉

    Reply
    • Merci pour ces beaux commentaires, Florence.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!